FANDOM


Orpheepalerme

Orphée, poète inspiré des Muses et chanteurs

A la cour, les gens l'écoutaient, ensorcelés, tandis qu'il chantait les grandes légendes de son pays, tout en s'accompagnant doucement de sa lyre. Il lui arrivait de se promener dans la campagne tout e jouant. Les oiseaux et les bêtes sauvages s'approchaient alors pour l'écouter et pour le suivre. Les arbres eux-mêmes oscillaient en cadence sur son passage...

Eurydice, amie des Nymphes des forêts...

Orback

Un jour, qu'il flânait, solitaire, dans la forêt, il rencontra une belle dryade, Eurydice, et l'emmena au palais royal pour en faire son épouse. Quelquefois, quand elle était fatiguée de la vie à la cour, cette dernière allair rendre visite à ses anciennes compagnes, les nymphes des arbres et des forêts... Elles s'asseyaient sur l'herbe, tandis qu'Eurydice racontait son étrange vie nouvelle dans la ville, où l'on marchait sur le dur pavé des rues au lieu du doux gazon de la forêt, et où se dressaient des maisons de pierres et des temples au lieu de bosquets. Quand Orphée l'accompagnait, les nymphes dansaient et chantaient, tandis qu'il jouait pour elles...

Thumb-le-mythe-d-orphee---presentation-et-interpretations-2791.gif
D'autres fois, Eurydice se promenait seule à travers les bois, jouissant ses oreilles de la lumière tamisée qui filtrait à travers les feuillages, emplissant ses oreilles du chant des oiseaux. Elle cueillait aussi, des fleurs, et en faisait de guirlandes dont elle ornait ses cheveux. Parfois, elle flânait au bord d'une rivière et boservait la danse des libellules. Durant les mois d'Hiver, elle aimait le bruissement des feuilles mortes qu'elle foulait en marchant et s'arrêtait parfois pour le plaisir de passer sa main sur l'écorce rugeuse de ses arbres bien-aimés...
Ggggggggg
In arrivait qu'il neigeât dans cette partie de la Grèce. Alors, Eurydice pouvait observer les pistes des lapins, de lièvres =, des cerfs et des autres bêtes sauvages. tout ce qui l'entourait était blanc. Les bois familiers prenaient un aspect étrange et très beau. Un grand silence régnait. Les oiseaux eux-mêmes avaient cessé de chanter...


Orpheebetes-bbeba

La Rencontre

Un beau jour d'été ensoleillé, comme elle contemplait un chevreuil qui broutait dans une clairière, elle vit soudain les oreilles de l'animal se dresser, tandis qu'il relevait la tête. Pendant un moment, il resta immobile, puis il détala. Peu après, un homme très grand, qu'Eurydice n'avait jamais vu auparavant, surgit des arbres. Son visage était beau, mais ses yeux avaient une expression cruelle qu'elle n'aima pas. Il était armé d'un arc et de flèches et s'arrêta quand il vit la jeune femme...

La Suite arrive dans la semaine

Texte venant du livre Les Plus Belles Histoires De La Mythologie